Triathlon du Phare : erreurs et enseignements

Bonjour,

Petit retour suite au triathlon du Phare (format half ironman) qui a eu lieu le 19 mai pour partager mes erreurs et vous éviter de les faire. Comme je l’avais dit dans mon billet sur l’alimentation, je peux manger n’importe quoi sur le vélo. Le plan était simple, je teste les barres énergétiques et la boisson qu’on aura à Roth sur le vélo, puis les gels en course à pied.
Je me suis donc alimenté en solide jusqu’à la fin des 99 km de la partie vélo. Et la bim, je me suis rendu compte que c’était une grosse erreur. J’ai attaqué la course à pied l’estomac à l’arrêt, à moitié plein. Résultat, envie de vomir sans pouvoir rien avaler. Je me suis rappelé les conseils de Chris « Macca » McCormack dans son livre : « quand ça ne veut plus rentrer ça ne sert à rien de forcer« . J’ai donc fait les 20 km en buvant 4 gorgés de coca et 4 d’eau sur la deuxième heure de course, rien de plus, mais c’est passé. J’en ai profité pour travailler le mental, je n’ai rien lâché malgré que j’étais mal, point très positif en prévision de Roth.

Les leçons de la journée :

  • arrêter de m’alimenter en solide une heure avant la fin du vélo pour éviter ce genre d’ennui. je suis content d’avoir fait cette erreur de débutant lors d’une course d’entrainement.
  • Ça ne sert à rien de se retenir de vomir, par excès de pudeur je me suis retenu j’aurais pas du!

Leçons retenues :mrgreen:

4 réflexions au sujet de « Triathlon du Phare : erreurs et enseignements »

  1. C’est certain qu’il vaut mieux que tu aies vécu cela avant ton objectif majeur. Bien que tu puisses avaler presque tout, je reste convaincu que trop de calories solides est un vrai handicap sur le long pour la course à pied. Tous les métabolismes ne sont pas égaux mais plus de 50% de triathlètes souffrent de douleurs gastro-intestinales sur Ironman. Et la difficulté est qu’on ne peut pas faire un IM toutes les semaines pour trouver la formule.
    Actuellement, j’en suis à me poser des questions sur le type de sucres sur la cap. Macca explique bien – ce n’est valable que pour lui certainement – que depuis qu’il a changé les sucres complexes en sucres simples sur IM lors de la cap, il peut enfin courir à plus de 150 puls et lâcher les chevaux.
    Je suis un peu perdu sur ce sujet actuellement après mes difficultés à Lanzarote. Je pense que la prochaine fois, pas de solide, dosage à 80g de malto par litre dans mes bidons de vélo et coca + eau pour la cap avec gels sans fructose si j’en trouve. Ce qui est est certain c’est que prise de gel sans grande eau à vélo et en cap = grand danger de GI.
    Roth se rapproche et j’espère que tu vas atteindre tes objectifs.

    • Exactement, c’est compliqué sachant qu’on ne peut tester en condition réelle qu’une fois par an… Je couperai le solide 1h avant la fin du vélo, et je tenterai la technique à la Macca, coca-eau sur le marathon. Si ça se suffit pas et que je sens que j’ai besoin de plus je prendrai de la boisson énergétique. Donc au final ça revient à ce que tu veux faire.
      Et oui plus que 25 jours! je me suis un peu fait mal à vélo (tendinite TFL qui revient), j’espère que ça ne me gênera pas.

      • Mon camarade de jeux a également dû affronter cette blessure avant Lanza. Nous avons fait le choix de supprimer les séances de force à vélo et de ne faire aucun exercice en dessous de 85 rpm. La douleur s’est estompée et il a mis 20′ de moins que moi à vélo. Donc, essai concluant !
        Ménage bien ton genoux car aujourd’hui aucune séance ne peut être décisive alors que la blessure peut être fatale. Bon courage !

        • Merci!
          C’est ce que je fais, pas de vélo ni de CAP depuis 8 jours. J’essaierai de faire à nouveau un petit enchainement dans 3 jours. En attendant, je met du froid, je me repose, et je vais chez le kiné. Il m’a fait la technique du crochetage, ça fait rudement mal, j’ai des bleus plein la cuisse mais apparemment c’est très efficace.
          Le point positif est qu’au moins je me repose plus que si je n’avais pas eu ça. Ensuite j’espère que ça sera régler dans 3 semaines mais j’ai bon espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *