Challenge Roth : bilan sur l’alimentation et l’hydratation

Ça fait une quinzaine de jours que j’essaie de faire un billet sur l’ironman de Roth mais je ne suis pas satisfait, car à part raconter ma vie, je n’y fais rien d’intéressant! Pour éviter de gonfler tout le monde, je vais aller à l’essentiel. Tout d’abord,  je suis finisher, l’objectif a donc été atteint. :mrgreen:

Lire la suite

Triathlon du Phare : erreurs et enseignements

Bonjour,

Petit retour suite au triathlon du Phare (format half ironman) qui a eu lieu le 19 mai pour partager mes erreurs et vous éviter de les faire. Comme je l’avais dit dans mon billet sur l’alimentation, je peux manger n’importe quoi sur le vélo. Le plan était simple, je teste les barres énergétiques et la boisson qu’on aura à Roth sur le vélo, puis les gels en course à pied.
Je me suis donc alimenté en solide jusqu’à la fin des 99 km de la partie vélo. Et la bim, je me suis rendu compte que c’était une grosse erreur. J’ai attaqué la course à pied l’estomac à l’arrêt, à moitié plein. Résultat, envie de vomir sans pouvoir rien avaler. Je me suis rappelé les conseils de Chris « Macca » McCormack dans son livre : « quand ça ne veut plus rentrer ça ne sert à rien de forcer« . J’ai donc fait les 20 km en buvant 4 gorgés de coca et 4 d’eau sur la deuxième heure de course, rien de plus, mais c’est passé. J’en ai profité pour travailler le mental, je n’ai rien lâché malgré que j’étais mal, point très positif en prévision de Roth.

Les leçons de la journée :

  • arrêter de m’alimenter en solide une heure avant la fin du vélo pour éviter ce genre d’ennui. je suis content d’avoir fait cette erreur de débutant lors d’une course d’entrainement.
  • Ça ne sert à rien de se retenir de vomir, par excès de pudeur je me suis retenu j’aurais pas du!

Leçons retenues :mrgreen:

Alimentation sur Ironman : adapter sa stratégie

L’alimentation sur longue distance… Un débat infini, qui alimente les discussions et inonde le marché de produits de plus en plus sophistiqués. Tout le monde a un avis, et pas grand monde n’a de bonnes réponses universelles. Ce serait trop simple. Voici quelques pistes.

Comment s’alimenter sur ironman ?

Pour déterminer votre alimentation sur ironman il faut avoir une stratégie identique à celle pour déterminer votre hydratation. Notez tout ce que vous mangez sur des sorties longues en condition de course, et ensuite regardez ce que ça fait en kcal/h. Il faudrait ingérer aux alentours de 1,1 g de sucre par kg de poids de corps. Pour faire simple grosso modo 70 g/h. Sachant qu’1g équivaut à 4 kcal, ça équivaut à 360 kcal/h. C’est ce que j’ai pu lire dans les différentes publications scientifiques que j’ai lu. Il faudrait ingérer entre 300-400 kcal/h (à adapter en fonction de votre gabarit). Ça fait beaucoup! une barre de céréales contient environ 90 kcal. Lire la suite

Hydratation et Alimentation sur Ironman : introduction

L’alimentation et hydratation sur ironman est sujet à débat, et n’est pas une science exacte. Souvent appelée « 4ème discipline du triathlon« , il faut y concentrer un peu de temps (voir beaucoup). 😉

En effet, une stratégie d’alimentation improvisée est la meilleure façon de rendre les choses plus difficiles. C’est pour ça qu’il est important de commencer en avance pour tester ce que votre organisme supporte et ce dont il a besoin. Je me suis principalement inspiré de l’étude de Jeukendrup, Jentjens et Moseley (2005) ainsi que les ouvrages de Joe Friel (voir rubrique Mes lectures). Même s’il faut fonctionner par essai/erreur, il y a quand même quelques grandes lignes à suivre pour ne pas se tromper. Lire la suite