Pourquoi a-t-on des courbatures ?

Courbatures : mythes et réalités

Aujourd’hui, je vais vous parler des courbatures, de ce qu’elles sont, des hypothèses pour les expliquer et enfin de leurs conséquences. J’ai décidé de faire ce billet après avoir vraiment eu mal aux jambes suite à une séance intense! :mrgreen:

Définition des courbatures

On a tous eu, peu importe notre niveau sportif, les jambes de bois le lendemain d’une course ou d’un entraînement intense. « Les douleurs musculaires retardés » ou DOMS en anglais pour (delay onset muscle soreness) sont plus connues sous le nom de courbature et touchent tout le monde, peu importe le niveau de pratique. Les symptômes sont caractérisés par une douleur au touché, à l’étirement et la douleur est plus vive lors d’une contraction excentrique (descente de marche pour le cas de courbature aux quadriceps) que concentrique (montée de marche). Il ne faut pas les confondre avec des douleurs survenant pendant l’effort qui peuvent être liées à des blessures (claquages, élongations) qui sont bien plus graves. Elles apparaissent principalement suite à un travail excentrique important ou à un nouveau type d’effort et mettent 2 à 5 jours pour disparaître.

À quoi sont dues les courbatures ?

Différentes hypothèses ont été données pour expliquer le pourquoi des courbatures, en voici les principales :
L’acide lactique : l’acidose est responsable des douleurs présentes en fin d’effort intense (sensation de brûlure). Cependant l’élimination de l’acide lactique ne prend que 20mn en récupération active et 2h en récupération passive. Ce facteur ne peut donc pas être responsable des courbatures.
Le spasme musculaire : il a été montré que le niveau d’activation du muscle était supérieur après un travail excentrique et cette activation supplémentaire provoquerait une accumulation de composés pouvant activés les récepteurs à la douleur. Cette hypothèse est controversée.
Les microlésions musculaires : le stress mécanique produit lors d’un travail en contraction excentrique provoque des microlésions au niveau des cellules musculaires. Les lésions se produisent à l’effort, alors que les douleurs surviennent de 12 à 48h après l’exercice, elles ne peuvent donc pas être directement responsables des douleurs ressenties. Elles seraient par contre des signes précurseurs aux mécanismes inflammatoires intervenant pour réparer les lésions.
L’inflammation : suite à un travail excentrique qui a provoqué des lésions des cellules musculaires, un processus inflammatoire se mettrait en place pour dégrader les structures membranaires endommagées et ensuite les régénérer. Ce processus inflammatoire activerait les récepteurs à la douleur (nocicepteurs) ce qui engendrerait les douleurs.

Conséquences des courbatures

Les courbatures entrainent principalement une baisse de force maximale pouvant être produite par le muscle, une moins bonne tolérance à l’impact (dans le cas du quadriceps), une diminution de l’amplitude articulaire pour les muscles concernés, et une baisse de la proprioception (c.-à-d. avoir la notion de la position de ses membres sans les voir). Il faut retenir que ces symptômes peuvent perdurer de 2 à 10 jours de plus suite à la disparition des douleurs. Il faut alors faire attention, car les capacités de maintien articulaire que procure le muscle sont réduites et les articulations sont moins protégées. Cette dernière remarque est importante pour les sports à changement d’appuis (rugby,foot,handball). Si vous avez les jambes très courbaturées, le genou sera moins protégé et c’est la que vous risquez de vous blesser, donc méfiance!

Conclusions sur les courbatures

Le message important est que non, les courbatures ne sont pas dues à l’acide lactique peu importe ce que vous entendez à droite à gauche. Cette hypothèse avait le vent en poupe il y a quelques années, mais a été falsifiée. Pour le moment, l’explication la plus probable est la suivante : les processus inflammatoires déclenchés lors de microlésions musculaires survenant lors d’une activité intense activent les récepteurs à la douleur et provoquent la sensation caractéristique des courbatures.

À bientôt!
Benoit

Pour des informations complémentaires, voir : J.M. Coudreuse, P.Dupont et C.Nicol. Douleurs musculaires posteffort. Annales de réadaptation et de médecine physique. vol 47, p290-298,2004.

Une réflexion au sujet de « Pourquoi a-t-on des courbatures ? »

  1. Tout à fait d’accord avec cet article….
    Il existe d’ailleurs des moyens pour prévenir les courbatures et des moyens pour les effacer plus rapidement.
    En tout cas, on peut presque dire que les courbatures sont les meilleures amies des sportifs aguerris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *