Les différents modes de contraction musculaire

Bonjour,

comme je me suis rendu compte que j’allais souvent y faire référence, je vais vous présenter aujourd’hui les différents modes de contraction musculaire. En effet, un muscle peut se contracter de trois façons différentes (plus une combinaison de deux).

Les trois modes de contraction musculaire

La contraction concentrique

Lorsque le muscle se contracte en se raccourcissant, on parle de contraction concentrique. C’est le cas lorsque vous portez un objet bras tendu et que  vous fléchissez le coude par exemple.

La contraction excentrique

Lorsque le muscle se contracte en s’allongeant, on parle de contraction excentrique. C’est le cas lorsque vous portez un objet bras fléchi et que vous étendez le coude pour freiner l’extension.

note : lorsque vous travaillez les biceps en musculation en faisant par exemple des « biceps curl » vous enchainez les deux modes de contraction.

La contraction isométrique

Le muscle peut enfin être contracté à longueur constante, les angles articulaires restent constants, on parle alors de contraction isométrique. C’est le cas lorsque vous portez un objet à bout de bras sans bouger ou que vous restez les jambes fléchies sans bouger (exercice de la chaise par exemple).

En course à pied, les quadriceps se contractent de façon excentrique à chaque impact : ils retiennent le poids du corps. Ce phénomène est encore plus important en descente car avec l’effet de la gravité l’impact à supporter est encore plus important. Ce mode de contraction est traumatisant pour le muscle et peut conduire à des altérations fonctionnelles et structurelles sous forme de micro-lésions (un post sur les courbatures très prochainement). Vous comprenez maintenant pourquoi il est moins traumatisant musculairement de courir en montée qu’en descente!

Et enfin, la pliométrie

Elle consiste à enchainer très rapidement un cycle étirement-détente du muscle (donc excentrique-concentrique). C’est la base de tous les exercices de squat jumps, foulées bondissantes, sauts sur des bancs, etc… En stockant de l’énergie dans les structures élastiques du complexe muscle-tendon lors de l’étirement, elle est restituée lors de la détente et permet un gain de puissance musculaire .

Et voilà pour une brève introduction sur les modes de contraction musculaire. A bientôt!

Benoit

Une réflexion au sujet de « Les différents modes de contraction musculaire »

  1. Ping : Les courbatures: mythes et réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *