Comment maximiser sa progression dans les sports d’endurance ?

La première partie de saison touche à sa fin et vous vous projetez sur vos prochaines courses en vous demandant comment progresser, et tant qu’à faire autant que possible ? Voici quelques pistes de réflexion pour créer votre contenue d’entrainement à fin de tirer le meilleur profit de vos séances.

Varier les contenus des séances

Le but de l’entrainement est de stresser l’organisme, afin qu’il s’adapte et puisse répondre à la sollicitation si jamais elle se représente. En répétant plusieurs fois le même type de sollicitation (c.-à-d. d’entrainement) il va progresser, et les bénéfices seront de plus en faibles, jusqu’à ce qu’un plateau soit atteint. Si vous faites toujours la même chose, vous ne progresserez plus, surtout si vous êtes entrainé.

L’idée est donc de varier le contenu des séances sur les différents blocs d’entrainement que vous enchainez. Un bloc est constitué en général de 3 ou 4 semaines. Par exemple, vous pouvez travailler sur un bloc la force et l’endurance et sur le bloc suivant l’allure spécifique de votre course et l’endurance.

Travailler ses points faibles

Vous avez été élu « Enclume d’or » du club ? Prenez des cours de nat !Le nage libre Enclume
Vous vous faites doubler par les groupes de cyclotouristes septuagénaires dès que ça grimpe ? Faites de la montagne !

Naturellement, nous travaillons nos points forts, évidemment, c’est plus gratifiant. Et pourtant la plus grosse marge de progression réside dans nos points faibles. Soyez honnête, et bossez-les !

Simuler le type de parcours de votre objectif

Plus votre objectif se rapproche, et plus il vous faut simuler les conditions de courses. Si le parcours est très roulant, ce n’est plus la peine de faire de la montagne sur votre dernier bloc d’entrainement. Avant, c’est intéressant, mais à quelques semaines de la course, il faut se mettre en condition réelle pour habituer l’organisme à ses spécificités. J’en parlais d’ailleurs ici : Apprenez de vos erreurs (et des miennes!).

Avoir des objectifs sur plusieurs échelles de temps

Les objectifs à court terme

Posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est l’objectif de cette séance ?
  • Est-elle cohérente avec le focus de mon bloc d’entrainement ?
  • En quoi va-t-elle m’aider à atteindre mes objectifs plus lointains ?

Les objectifs à moyen terme

  • Quelle sera ma prochaine course ?
  • Qu’elles sont ses caractéristiques (longueur, profil, climat) ?
  • Qu’est ce que je dois travailler pour y être préparé ?
  • Qu’elles sont les choses qui peuvent m’empêcher d’atteindre mes objectifs ?
  • Comment puis-je y remédier ?

Les objectifs à long terme

  • Qu’est ce que j’aimerais atteindre à terme ?
  • Est-ce réaliste ? Réalisable ?

Nous avons tous un nombre limité d’heures d’entrainement, autant en tirer le meilleur parti ! N’hésitez pas me donner vos trucs et astuces pour progresser, je suis preneur !

Benoit

Une réflexion au sujet de « Comment maximiser sa progression dans les sports d’endurance ? »

  1. Ping : Planifier sa saison différement pour progresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *